Drowning by Numbers

Peter Greenaway

Grande-Bretagne — 35 mm — couleurs — 118 mn — 1988

Scénario Peter Greenaway Images Sacha Vierny Musique Michael Nyman Décors Ben Van Os et Jan Roelfs Montage John WilSon Production Allarts Production (La Haye) Source Bac Films, 6 boulevard Richard Lenoir 75011 Paris Festival de Cannes (1988) Interprétation

John Plowright, Juliet Stevenson, Joely Richardson, Bernard Hill, Jason Edwards, Bryan Pringle, Trevor Cooper, David Morrissey

Drowning by Numbers est la curieuse histoire de trois femmes de même nom dont l’étroite solidarité sera la cause de trois noyades identiques. Leurs époux sont les victimes et le motif du crime est l’insatisfaction. Ces femmes sont assurées que leurs méfaits ne seront pas punis parce qu’elles ont, « à leurs bottes », un coroner qui est amoureux d’elles, ou pense qu’il l’est. Cet homme et son fils sont des joueurs qui essaient de persuader tout un chacun de se joindre à leurs jeux métaphoriques, traitant sexe et mort — et plus spécialement la mort —comme un jeu élaboré, jusqu’à ce qu’ils soient finalement manoeuvrés par les femmes. Elles résoudront leurs difficultés dans une fin amorale où l’on nous suggère qu’une conspiration de femmes ne peut que réussir. (Peter Greenaway)