La Déesse agenouillée

Roberto Gavaldón

Mexique — 1947 — 1h47 — fiction — noir et blanc — vostf — version restaurée

Titre original La Diosa Arrodillada SCÉNARIO TITO DAVISON, JOSÉ REVUELTAS, D’APRÈS UN CONTE DE LADISLAS FODOR IMAGE ALEX PHILLIPS SON JAMES L. FIELDS MUSIQUE RODOLFO HALFFTER MONTAGE CHARLES L. KIMBALL PRODUCTION PANAMERICAN FILMS SOURCE LES FILMS DU CAMÉLIA INTERPRÉTATION MARÍA FÉLIX, ARTURO DE CÓRDOVA, ROSARIO GRANADOS, FORTUNIO BONANOVA, CARLOS MARTÍNEZ BAENA, RAFAEL ALCAYDE, EDUARDO CASADO

Pour célébrer son anniversaire de mariage, Antonio, un riche aristocrate, organise une fête au cours de laquelle il offre à son épouse, Elena, la statue d’une femme nue agenouillée. Le modèle se trouve être Raquel, la maîtresse d’Antonio invitée à la fête, qui souhaite rompre avec son amant. Antonio, lui, voit dans cette statue le moyen de conserver un souvenir de leur amour.

« Cette histoire d’obsession maniaque jusqu’à la névrose donne à Gavaldón l’occasion de filmer avec beaucoup de subtilité des sentiments pourtant difficiles à retranscrire à l’écran : la culpabilité, la jalousie, le remords. L’utilisation des décors et de la profondeur de champ lui permettent de mettre dans un même plan plusieurs personnages et de dévoiler leurs rapports de force. »

Frédéric Gavelle, Jeune Cinéma, printemps 2012

Séances

  • VE sam. 26.06 09:00
  • D5 mer. 30.06 17:00 En présence de : Thierry Méranger (critique) Une contremarque « Accès prioritaire » peut être retirée pour cette séance
  • D2 ven. 02.07 17:30 Une contremarque « Accès prioritaire » peut être retirée pour cette séance