De Mayerling à Sarajevo

Max Ophuls

35 mm — N et B — 89 mn — 1940

Scénario Carl Zuckmayer, Curt Alexander, Marcelle Maurette, Jacques NatanSon et Max Ophuls Images Curt Courant et Otto Heller (supervision, Eugène Schufftan) Son Girardon et Yvonnet Musique Oscar Straus, Marcel Cariven (direction) Décors Jean d’Eaubonne Montage Jean Oser et Myriam Production B.U.P. française Sortie Paris ler mai 1940 Interprétation

Edwige Feuillère (la comtesse Sophie Chotek), John Lodge (l’archiduc François-Ferdinand), Gabrielle Dorziat (l’archiduchesse Marie-Thérèse), Jean Worms (l’empereur François-Joseph), Marcel André (l’archiduc Frédéric), Colette Régis (l’archiduchesse Isa-belle), Aimos (le cocher), Aimé Clariond (le prince de Montenuevo), Jean Debucourt (le ministre des Affaires étrangères)

Le film met en scène l’héritier de la couronne des Habsbourg, François-Ferdinand, Bourbon d’Este, neveu de l’empereur François-Joseph, plein d’idées émancipatrices et généreuses, que son ennemi juré, le prince de Montenuevo, fait expédier dans les protectorats de l’empire autrichien : c’est là, au cours d’une visite à Brunn, qu’il tombe amoureux de la comtesse Sophie Chotek, dont il fera son épousée morganatique ; ils meurent assassinés tous deux à Sarajevo, le 28 juin 1914, par l’étudiant anarchiste Ga.vrilo Prinzip.