Les Damnés

Luchino Visconti

Allemagne/Italie — fiction — 1969 — 2h35 — couleur — vostf

Titre original La Caduta degli dei Scénario  Luchino Visconti, Nicola Badalucco, Enrico Medioli IMAGE Armando Nannuzzi, Pasqualino De Santis Musique Maurice Jarre, Walter Kollo MONTAGE Ruggero Mastroianni Production Raster Films, Marianne Production Source Institut Lumière Interprétation

Dirk Bogarde, Ingrid Thulin, Helmut Griem, Helmut Berger, Renaud Verley, Umberto Orsini, Kolldehoff, Albrecht Schoenhals, Florinda Bolkan, Nora Ricci, Charlotte Rampling

Février 1933. Dans une ville de la Ruhr, la famille Essenbeck célèbre l’anniversaire du vieux baron Joachim, maître des aciéries qui ont fait sa prospérité. Au cours de la soirée tombe la nouvelle de l’incendie du Reichstag, à Berlin. Les nazis vont désormais concentrer tous les pouvoirs entre leurs mains. Pour maintenir son empire, la famille va devoir composer avec les nouvelles forces politiques en place…

« Montage en cul-de-bouteille, ellipses qui claquent : l’orchestration est véhémente. Visconti a bâti ses images sur un double mouvement contraire : une descente, une montée. Descente des dieux, montée des monstres. Tableaux que la mise en scène rend immenses pour mieux développer le spectacle de la dégradation du cérémonial et ce que cette dégradation révèle d’ignominie croissante et d’horreur dans les rapports humains. La grandeur du spectacle tient à sa beauté : la beauté est la forme que prend le lyrisme chez Visconti. »

Jean-Louis Bory, Le Nouvel Observateur, 16  février 1970