Kurt Bernhardt

Cinéaste, Allemagne

Curtis Bernhardt est un réalisateur américain d’origine allemande né le 15 avril 1899 à Worms (Allemagne) et décédé le 22 février 1981. Il est parfois crédité Kurt Bernhardt.

KURT BERNHARDT Réalisateur allemand, 1899-1981.
Né en 1899 De 1926 à 1933, il commence une carrière en Allemagne et fuit l’avènement de Hitler en 1933. Il rélise quatre films en France : L’Or dans les rues en 1934, Le Vagabond bien aimé en 1936, Carrefour en 1938 et Nuit de décembre en 1939. Il fuit l’arrivée des nazis en France en 1940 et mène une carrière con-sidérée comme mineure à Hollywood, mal-gré deux films interprétés par le mythique Humphrey Bogart. Carrefour est un film qui reprend des thè-mes qui dérivent de problématiques germa-niques adaptées à la sensibilité française. L’amnésie, le chantage, l’imposture, appor-tent une noirceur bien adaptée dans l’épo-que des trahisons (cf. La Règle du jeu) et des désillusions post Front populaire. (Une étape française dans la carrière de…, catalogue 1983)

Filmographie

En Allemagne : Qualen der Nacht (1926) ; Die Waise von Lowood (1926) ; Kinderseelen Klagen Euch an (1927) ; Das Müdchen mit den fünf Nullen (1927) ; Schinderhannes (1928) ; Das Letzte Fort (1928) ; Die Frau, nach der Man Sicht Sehnt (L’Enigme, 1929) ; Die Letzte Kompanie (La Dernière compagnie, 1930) ; Der Mann, der den Mord beging (version française : L’Homme qui assassina, 1931) ; Der Rebell (avec Trenker, 1932) ; Der Grosse Rausch (1932) ; Der Tunnel (version française : Le Tunnel, 1933). En France : L’Or dans la rue (1934) ; Le Vagabond bien-aimé (1936) ; Carrefour (1938) ; Nuit de décembre (1939). Aux Etats-Unis : My Love Came back (1940) ; The Lady With Red Hair (La Femme aux cheveux rouges, 1940) ; Million Dollar Baby (Un million de trop, 1941) ; Juke Girl (1942) ; Happy Go Lucky (1943) ; Conflict (La Mort n’était pas au rendez-vous, 1945) ; Devotion (La Vie passionnée des soeurs Brontë, 1946) ; My Reputa-tion (Le Droit d’aimer, 1946) ; A Stolen Life (La Voleuse, 1946) ; Possessed (La Possédée, 1947) ; The High Wall (Le Mur des ténèbres, 1949) ; The Doctor and the Girl (1949) ; Payment on Demand (L’Ambitieuse, 1951) ; Sirocco (Sirocco, 1951) ; The Blue Veil (La Femme au voile bleu, 1951) ; The Merry Widow (La Veuve joyeuse, 1952) ; Miss Sadie Thompson (La Belle du Pacifique, 1953) ; Beau Brummel (Le Beau Brummel, 1954) ; Interrupted Melody (Mélodie interrompue, 1955) ; Gaby (Gaby, 1956) ; Damon and Pythias (1961) ; Stafanie in Rio (1963) ; Kisses for the President (1964).