Les Yeux, la bouche

Marco Bellocchio

Italie/France — fiction — 1982 — 1h40 — couleur — vostf

Titre original Gli Occhi, la bocca Scénario Marco Bellocchio, Vincenzo Cerami, Catherine Breillat IMAGE Giuseppe Lanci Musique Nicola Piovani MONTAGE Sergio Nuti Production Odyssia, Gaumont Source Gaumont, Cinecittà Interprétation

Lou Castel, Angela Molina, Emmanuelle Riva, Michel Piccoli, Antonio Piovanelli, Viviana Toniolo, Antonio Petrocelli

Giovanni retrouve sa famille à l’occasion du décès de Pippo, son frère jumeau qui vient de se suicider. En accord avec ses proches, il décide de cacher la vérité à sa mère et va jusqu’à forcer Vanda, la fiancée de Pippo, à reconnaître que leur union était parfaite. Mais Vanda supporte mal cette situation.

« Dix-sept ans après Les Poings dans les poches, Marco Bellocchio nous invite à nouveau à rencontrer la famille tant haïe : la mère, objet d’un rapport équivoque, les frères, la province et surtout l’acteur Lou Castel, devenu le double du cinéaste, son alter ego, son porte-parole. Longtemps déchiré entre son engagement politique et ses liens familiaux, Marco Bellocchio prend le temps de respirer ; à travers Lou Castel, il part à la recherche d’une forme de paix intérieure. La violence, l’agressivité naturelle qui le portent à chaque seconde comme jusqu’au bout de lui-même, n’ont pas pour autant disparu. Un semblant de paix s’établit, et d’abord dans les scènes d’amour avec Vanda, d’une sensualité euphorique. »

Louis Marcorelles, Le Monde, 4  septembre 1982