La Vieille Dame indigne

René Allio

France — fiction — 1965 — 1h34 — noir et blanc

Scénario René Allio d’après la nouvelle de Bertolt Brecht Image Denys Clerval Musique Jean Ferrat Montage Sophie Coussein Son Antoine Bonfanti Production SPAC Source Shellac Interprétation

Sylvie, Malka Ribowska, Victor Lanoux, Etienne Bierry, Jean Bouise, François Maistre, Jean-Louis Lamande, Pascale de Boysson, Armand Meffre, Robert Bousquet

À Marseille, Madame Bertini se retrouve seule à la mort de son mari. Tous ses enfants sont mariés et dispersés dans la région. Entre amour filial et intérêt pour l’héritage, ses deux fils aînés cherchent à accaparer leur mère. Mais elle décline leur invitation et s’achète une petite voiture. Sous les yeux éberlués de son petit-fils Pierre, elle part à l’aventure en compagnie d’une jolie serveuse, Rosalie, jeune femme libre pour laquelle elle s’est prise d’amitié…

« On réunit toute la famille pour un enterrement, et René Allio nous en fait un tableau, par petites touches, qui est admirable par sa justesse de ton. D’ailleurs, tout le film est plein de finesses, de détails justes où les objets aident à comprendre une âme. Cela se passe près de Marseille, mais n’attendez pas du pittoresque, simplement de la vie toute simple chez des gens simples, avec ses petits drames et ses petites révolutions. »

Michel Durand, Le Canard enchaîné, 31 mars 1965