Le Vaisseau du ciel ou A 400 millions de lieues de la Terre

Holger-Madsen

Danemark — 16 mm — N et B — 97 mn — 1918

Titre original Himmelskibet Scénario Ole Olsen et Sophus Michaëlis Images Louis Larsen et Frederick Fuglsang Décors Axel Bruun Production Nordisk Films Kompagni (Copenhague) Source AS Nordisk Films, Axeltov 7, 1609 Kobenhavn (Copenhague) Interprétation

Nicolai Neiiendam (Professeur Planetarios), Gunnar Tolnaes (Avanti Planetarios), Zanny Peter-sen (Corona Planetarios), Alf Blütecher (Dr Krafft), Frederik Jacobsen (Professeur Dubius), Svend Kornbeck (David Dane)

Le professeur Planetarios réussit à construire un vaisseau intersidéral avec lequel il se rend sur la planète Mars. Là, il est accueilli avec beaucoup de chaleur par une population habillée de blanc, au port altier et noble, qui le couronne de fleurs, lui et ses compagnons et, en signe de bienvenue, leur sert un repas végétarien. Car ce peuple est pacifique. L’ingénieur et la fille du grand prêtre tombent amoureux l’un de l’autre et, lorsqu’il repart sur la terre, elle l’accompagne et tous les deux portent leur message de paix au terriens en guerre. Ils sont reçus avec jubilation, sauf par le traître de service qui à cause de sa méchanceté est frappé par la foudre et s’écrase du haut de la cime rocheuse d’où il maudissait le vaisseau du ciel. Tous les hommes sur Terre sont décidés à conclure la paix.