Le Train des suicidés

Frédéric Back

France — 1931 — 80 min — 35 mm — noir et blanc

Scénario : Edmond T. Gréville (d’après le feuilleton de Charles Vayre et Charles Cluny paru dans l’Intransigeant) Image : Marcel Weiss, René Guichard, Maurice Labro, Marcel Fradétal Musique : Raymond Berner Montage : Edmond T. Gréville Production : Métropole Films Interpretation : Vanda Gréville (la chanteuse), Georges Colin (le magnat de l’industrie), Robert Vidalin (le mutilé pacifiste), Georges Peclet (le détective), Blanche Bernis (une fille des rues), Andrée Standard (la courtisane), Raymond Blot (l’escroc), Simone Bourday (l’ingénue), René Ferté (le millionnaire neurasthénique)

Un escroc persuade une douzaine de personnes suicidaires qu’il leur apportera la « délivrance » au cours d’un voyage dans un train de luxe. Une fois le train parti, les candidats désespérés se découvrent des raisons de vivre.