Recuerdos de una mañana

José Luis Guerín

Espagne/Corée du Sud — documentaire — 2011 — 47mn — num HD — couleur — vostf

Scénario José Luis Guerin Image José Luis Guerin Montage Pablo Gil Rituerto Son Marisol Nievas, Martín Ortega, Amanda Villavieja Production JIFF Project, Núria Esquerra Source Jeonju International Film Festival Interprétation

Dani Nel-lo

« Le matin du 21 janvier 2008, mon voisin violoniste s’est suicidé en se jetant nu par sa fenêtre. Il avait mon âge et la seule chose que je sais de lui, c’est qu’il travaillait depuis peu à une nouvelle traduction du Werther de Goethe. » Muni de ce souvenir, le réalisateur a commencé à arpenter les rues et à raconter des histoires.

« Dans l’approche réaliste de Guerin, il y a cet imperceptible glissement qui fait tout l’intérêt de Recuerdos de una mañana : sa façon de filmer, réaliste, collée à la réalité immédiate, comme si la caméra était posée à “hauteur d’homme”, rend d’autant plus forte le surgissement tranquille de figures dotées d’étrangeté, en particulier ce “Robert Mitchum” qui, par son seul surnom, est le garant de ce basculement dans une veine narrative. Aussi identifiable qu’elle soit à force d’exploration, la réalité chez Guerin ne vaut que si elle laisse la porte entrouverte à de multiples bruissements fictionnels. »

Passage des images, le blog cinéma de Karminhaka, lemonde.fr