Portrait de groupe avec dame

Aleksandar Petrovic

35 mm — couleurs — 95 mn — 1976

Titre original Gruppenbild mit dame Scénario Aleksandar Petrovic et Heinrich B611, d’après le roman de Heinrich B611 Images Pierre William Glenn Musique Mozart, Schubert et chants populaires Décors Reinhard Sigmund et Vlastimir Gavrik Montage Agape Dorstewitz, Marika Radvanyi, Helga Borsche et Anne-Marie Werkmann Production Stella Film GMBh (Munich)/Cinema 77 Beteiligungs GMBh und Co. 4 Produktions KG (Berlin)/Zweites Deutches Fernehen (Mainz)/Artistes Asso-ciés (Paris) Sortie Paris 25 mai 1977 Interprétation

Romy Schneider (Leni Gruyten), Brad Dourif (Boris), Michel Galabru (Pelzer), Vadim Glowna (Erhard), Richard Münch (Hubert Gruyten), Vitus Zeplichal (Heinrich Gruyten), Milena Dravic (Soeur Klementine), Rüdiger Vogler (Boldig), Fritz Lichtenhah, Rudolph Schündler

En 1936, Soeur Rachel passe en jugement devant ses mères supérieures pour ses idées trop libérales sur les choses de l’amour. Elle est notamment accusée d’avoir « corrompu » la jeune Leni Gruyten. 1966 : Soeur Rachel est morte. Sur sa tombe fleurissent des roses en plein hiver : miracle ou super-chérie voulue par Leni ? Les religieuses s’en inquiètent et interrogent Pelzer, ancien fabriquant de couronnes mortuaires chez qui la jeune femme travaillait pendant la dernière guerre. Devenue une femme mûre, Leni a ouvert sa maison à des réfugiés et amis en tous genres. Hoyser, l’homme qu’elle avait hébergé pendant la guerre, devenu son propriétaire, n’hésite pas à vouloir la chasser de chez elle. Pendant la guerre, Leni avait aimé un prisonnier russe , Boris, que la Libération a expédié dans une mine où il est mort. Son fiancé, déser-teur, avait été abattu dans les premiers jours des hostilités. Quant à son père « mauvais Allemand », emprisonné par les nazis pour sabotage, il trouva la mort quelques jours après la Libération. Tous ces personnages se retrouvent mêlés dans la mémoire de Léni, dans un rêve de communauté fraternelle.