La Porte du diable

Anthony Mann

États-Unis — 1950 — 84 min — 35 mm — noir et blanc

Titre original Devil's Dorway Scénario Guy Trosper Image John Alton Musique Daniele Amfitheatrof Montage Conrad A. Nervig Decors Edwin B. Willis, Alfred Spencer Interpretation Robert Taylor (Lance Poole), Paula Raymond (Orrie Masters), Louis Calhern (Verne Coolan), Edgar Buchanan (Zeke Carmody), James Mitchell (Red Rock), Marshall ThompSon (Rod McDougall), Rhys Williams (Scotty McDougall) Production M.G.M.

Lance Poole, un jeune indien qui a combattu pendant la guerre de Sécession dans les rangs nordistes, revient dans le Wyoming, sa région natale. Auréolé de gloire, décoré d’une médaille du Congrès, il pense que les Blancs et les Indiens peuvent désormais vivrent côte à côte, dans la paix. Mais les terrains que son père et lui possèdent, excitent la convoitise. L’avocat Verne Coolan profite d’un nouveau texte de loi pour tenter de le priver de ses terres.