Le Poète

Boris Barnet

35 mn — noir et blanc — 1 h 36 — 1957

Titre original Poet Scénario V. Kataev. Images V. Nikolaev. Musique Jurovskij. Décors L. Sengelija. Production Mosfil’m Interprétation

N. Krjuckov (Carev), I. lzvickaja (0l’ga), S. Dvoreckij (Tarasov), Z. Fedorova (la mère Tarasova), I. Kolin (Gural’nick), O. Viklandt, P. Alejnikov, V. Larionov, G. Georgiu, I. Koval’-Samborskij

Les années de la Guerre Civile. Une ville portuaire dans le Sud. Dans une petite salle les poètes locaux interviennent : Orlavski, l’ex-lieutenant de l’armée du Tsar, le pharmacien Gural’nick et Nikolaï Tarassov. Une patrouille dirigée par le marin Tsariov entre dans la salle : les soldats vérifient les papiers. Pour la première fois Nikolaï rencontre l’adjointe de Tsariov, Olia Danilova. Peu de temps après, Olia va chez Nikolaï qui habite une cave humide, pour le transférer, sur ordre du Soviet, dans un appartement agréable confisqué à des gens riches. Une amitié naît entre les jeunes gens. Nikolaï aide Olia à préparer la fête du 1e, mai. Les vers du jeune poète dirigés contre les ennemis de la révolution reçoivent un accueil enthousiaste de la part de la jeunesse… Mais un retournement contre-révolutionnaire, soutenu par les armées interventionnistes, a lieu dans la ville. Nikolaï, qui est atteint par le typhus, tombe aux mains des ennemis. A l’interrogatoire chez Orlavski, qui est devenu officier du contre-espionnage, le jeune poète refuse de signer un document qui qualifie d’erreur le travail de Tarassov dans le Soviet. Nicolaï et un groupe de communistes doivent être fusillés. Mais Tsariov, à la tête d’un groupe de combattants arrive à la sauver. Nikolaï et Olga se cachent dans la maison du pharmacien Gural’nick. Peu de temps après Nikolaï est chargé par Tsariov d’une mission : il doit entrer en relations avec la division de Kotovski qui doit prendre d’assaut la ville. A l’aide d’un soldat de l’armée française, qui est acquis aux idées de la révolution, Tarassov arrive à effectuer sa mission. Dans la ville libérée des blancs, le poète lit ses vers consacrés à la révolution.