Peau d’âne

Jacques Demy

France — 1970 — 119 min — 35 mm — couleur

Scénario Jacques Demy Image Ghislain Cloquet Musique Michel Legrand Montage Anne-Marie Cotret Decors Jacques Dugied, Jim Leon Son André Hervé Production Parc Films, Marianne Productions Source Ciné-Tamaris Interpretation Catherine Deneuve (Peau d’âne), Delphine Seyrig (la Fée des Lilas), Jacques Perrin (le prince), Jean Marais (le roi), Micheline Presle (la reine), Fernand Ledoux (le deuxième roi), Pierre Repp (Thibaud), Sacha Pitoëff (le premier ministre)

Un roi, pour respecter le serment qu’il avait fait à son épouse mourante, ne peut se remarier qu’avec une femme plus belle qu’elle. Or, la seule personne qui réponde à cette exigence est sa propre fille. Effrayée, la jeune princesse demande assistance à sa marraine la Fée des Lilas. Sur ses conseils, la Princesse exige de son père trois robes impossibles à faire, mais il les fait réaliser. Elle lui demande, ensuite, la peau de son âne banquier. Il y consent. La princesse, déguisée en souillon et couverte de la peau de l’âne, se sauve alors du château.
"Si la princesse du conte a le visage exquis de Catherine Deneuve, la reine du film, c’est la fée Seyrig qui entre dans les chambres par les plafonds, se déplace en hélicoptère et fait rentrer, par amour, dans le droit chemin, le roi vaguement incestueux. Fée humaine et bénéfique. Ce sont les plus belles."
Pierre Murat, Télérama, 5 décembre 1984