Oublie-moi

Noémie Lvovsky

France — fiction — 1994 — 1h35 — 35mm — couleur

Scénario Noémie Lvovsky, Emmanuel Salinger, Pierre-Olivier Matteï, Marc Cholodenko, Sophie Fillières Image Jean-Marc Fabre Musique Andrew Dickson Montage Jennifer Augé Son Ludovic Hénault Production Alain Sarde Source Tamasa Distribution  Interprétation

Valeria Bruni Tedeschi, Emmanuelle Devos, Laurent Grevill, Emmanuel Salinger, Philippe Torreton, Jacques Nolot

Impatiente et parfois brutale, Nathalie est rejetée par celui qu’elle aime, Éric, tandis qu’elle fait souffrir Antoine, qui l’aime éperdument. Incapable d’accepter cet échec car elle perdrait tout ce qui l’anime, elle se jette à corps perdu dans une quête du bonheur entre amis et amants.

« Oublie-moi est un film violent, sans doute. Un film en colère même, de cette colère qui met Nathalie “hors d’elle” et, en même temps, la fait se renfermer, dans un va-et-vient, un grand écart de tout son être. Un film qui bouge avec les gens, et avec les sentiments des gens, de ces gens-là. L’évidence s’appelle Valeria Bruni Tedeschi. Rarement l’expression selon laquelle un acteur “incarne” un rôle aura été à ce point justifiée. “Sa” Nathalie existe et palpite, quand tout la poussait à être une épouvantable emmerdeuse, son interprète lui rend justice en ses délires et ses atermoiements, elle l’arrache en force et en tendresse à toute caricature pour lui donner le droit d’exister comme elle est. »

Jean-Michel Frodon, Le Monde, 26 novembre 1995