Metropolis (version longue)

Fritz Lang

Allemagne — fiction — 1927/2010 — 2h27 — 35mm — noir et blanc — muet — intertitres français

Scénario Fritz Lang 
et Thea von Harbour d’après Son livre Image Karl Freund, Günther Rittau, Walter Ruttmann Musique Gottfried Huppertz Montage Fritz Lang Production Universum-Film Source MK2 Interprétation

Brigitte Helm (Maria), Alfred Abel (Johann Fredersen), Gustav Fröhlich (Freder Fredersen), Rudolf Klein-Rogge (Rotwang l’inventeur), Erwin Biswanger (le numéro 11811), Fritz Rasp (l’homme maigre)

Metropolis est une mégalopole partagée entre la ville haute, où les dirigeants vivent dans le luxe et l’oisiveté, et la ville basse, où les ouvriers travaillent avec acharnement pour le bon fonctionnement de la cité. Maria, ouvrière, habitante de la ville basse, rêve d’abolir les différences de classes. Alors qu’elle emmène clandestinement des enfants d’ouvriers visiter la ville haute, elle se fait repousser par les forces de l’ordre. Mais à leur tête, Freder Fredersen, le fils du dirigeant de Metropolis, tombe amoureux d’elle…

La mutilation de ce film monumental a commencé juste après la première du 10 janvier 1927. Cette première version fut programmée pendant quatre mois sans succès ; c’est pourquoi la Ufa en réalisa une version nettement plus courte pour la sortie en salles, dans tout le pays, à l’été 1927. Pendant desdécennies, des parties essentielles du film furent considérées comme disparues. Jusqu’à une époque récente, on ne connaissait que l’existence d’un négatif original et de copies de versions raccourcies détenues par des distributeurs allemands et internationaux. Grâce à la découverte inespérée d’un négatif en 16mm à Buenos Aires en 2008 et à la restauration actuelle, Metropolis peut enfin être montré dans sa version d’origine, plus longue d’une bonne trentaine de minutes, et presque entièrement reconstituée.