Marthas Garten

Peter Liechti

Suisse — fiction — 1997 — 1h29 — 35mm — noir et blanc — vostf

Scénario Peter Liechti, Martin Witz Image Werner Penzel Musique Martin Schütz Montage Dieter Gränicher Son Ingrid Städeli Production Balzli & Fahrer & Co, Schweizer Fernsehen, Bayerischer Rundfunk, Suissimage Source Swiss Films Interprétation

Stefan Kurt (Karl), Susanne Lüning (Martha), Lászlò I. Kish (Uwe), Nina Hoger (Claire), Nikola Weisse (Popescu), Christian Schneller (Dr. Seltzer), Anton Marty (Herbert)

Depuis des semaines, le temps est froid et il est déjà tard lorsque Karl Winter rentre chez lui. Dans l’obscurité, il rencontre une femme qui exerce sur lui une fascination aussi mystérieuse qu’irrésistible, Martha. Commence alors une liaison sous le signe de la fatalité, qui entraîne Karl loin des ornières de la raison. Marthas Garten est un moment fort de film noir, en noir et blanc. Un drame hivernal aussi mortel que bizarre. Un film sur l’isolement et la folie rampante dans un climat de bêtise âprement défendue.