Irène, Irène

Peter Del Monte

35 mm — couleurs — 1 h 40 — 1976

Scénario Peter Del Monte et Gianni Menon. Images Tonino Nardi. Musique Paolo Renosto. Montage Alfredo Muschietti. Production Cooperativa Artea. Distribution R. Diamantis. Prix spécialdu jury au Festival de Toulon, 1976 Interprétation

Alain Cuny (Guido), Olimpia Carlisi (Emilia), Sibilla Sedat (Alma), Maria Michi (Maria), Vania Vilers (Silvano), Francesco Carnutetti (Nino), Paola Barbara (dame de la clinique), Carlo Hintermann (Paolo), Antonio Francioni (le baryton), Laura De Marchi (Anna), Dieter Kopp (Heinrich), Ricardo Mangano (le président de la cour), Emmanuelle Barattolo (la femme de la gare), Biagio Pelligra (le magistrat)

La femme du juge Boeri, riche et respecté magistrat de Florence, quitte un jour, un domicile qui fut longtemps un foyer aimé et serein. Elle laisse une lettre, où elle dit son incapacité à se contenter plus longtemps de l’apparence des choses, son désir de se retrouver, d’y voir clair, de vivre en accord avec elle-même. Profondément affecté, le juge Boeri accepte la décision de sa femme et la respecte. Mais ce départ joue pour lui comme un déclic. Lui, qui jusqu’ici se sentait serein et vivait dans un monde harmonieux, part à la découverte de l’envers des choses… Le juge Boeri, découvre la difficulté, l’angoisse, l’absence, le désordre, l’incommunicabilité, toutes choses dont il admettait la réalité et qu’il ne fait qu’approfondir : mais il découvre soudainement la difficulté d’être authentique, le leurre d’un couple uni, toutes choses dont il ne soupçonnait rien… Il mourra avant d’avoir compris le sens de sa propre recherche (Cinéma 77).