L’Impératrice rouge

Josef von Sternberg

États-Unis — 1934 — 110 min — 35 mm — noir et blanc

Titre original The Scarlet Empress Scénario Manuel Komroff Image Bert Glennon Musique John M. Leipold, W.F. Harling, M. Roder Decors Hans Dreier Production Paramount Interpretation Marlene Dietrich (l’impératrice Catherine II), John Lodge (le comte Alexei), Sam Jaffe (le grand-duc Pierre), Louise Dresser (l’impératrice Elizabeth), Gavin Gordon (Gregory Orloff), C Aubrey Smith (le prince August), Ruthelma Stevens (la comtesse Elizabeth), JameSon Thomas (Le lieutenant Ovtsyn)

Comment Sophia Frederica devint la grande Catherine II de Russie. En 1744, les rêves de la jeune princesse sont brisés lorsqu’elle rencontre celui qu’elle va épouser, Pierre, Grand duc de Russie, frappé d’idiotie. Emprisonnée dans un mariage sans amour, Catherine cherche la consolation dans les bras d’autres hommes, et commence à s’intéresser au pouvoir… « Marlene Dietrich que Sternberg a dirigée là d’une manière proprement géniale, est la seule dont l’élan naïf échappe à l’emprise des statues et c’est lorsque Marlene s’immobilise totalement, que sa présence quasi-divine parvient à l’emporter sur la présence démoniaque des monstres sculptés qui l’entourent. »
Michel Cournot, Le Nouvel Observateur, 23 février 1966