Il était une fois dans l’Ouest

Sergio Leone

Italie/États-Unis — fiction — 1968 — 3h — couleur — vostf

Titre original C’era una volta il west Scénario Sergio Donati, Sergio Leone, d’après une histoire de Dario Argento, Bernardo Bertolucci et Sergio Leone Image Tonino Delli Colli Musique Ennio Morricone Montage Nino Baragli Production Paramount Pictures, Rafran-San Marco Production Source Splendor Films Interprétation

Charles Bronson, Claudia Cardinale, Henry Fonda, Jason Robards, Gabriele Ferzetti, Paolo Stoppa, Woody Strode

Dans une gare perdue de l’Ouest américain, trois hommes armés attendent un voyageur, un énigmatique joueur d’harmonica. Mais, c’est ce dernier qui dégaine le premier. Non loin de là, Frank, l’homme de main de Morton, un magnat du rail, massacre toute une famille dont la ferme se trouve sur le trajet de la future voie ferrée. Juste après le meurtre, arrive Jill, une prostituée que le fermier avait épousé en secret…

« En son temps, Il était une fois dans l’Ouest apparaissait comme un post-scriptum tardif au western, genre mort et enterré quelques années auparavant. Ce que l’on voyait alors comme une surenchère baroque est aujourd’hui perçu comme une fabuleuse maîtrise de l’espace et du temps ; et les surlignages formels ne viennent pas entraver la prégnance tragique de ce que raconte le film : une histoire de vengeance et de mort, une histoire politique aussi, celle d’un pays qui s’est construit dans la violence et la corruption. Le regard de Leone sur le western était en fait plus mélancolique que parodique.»

Serge Kaganski, Les Inrockuptibles, 1er janvier 2003