France, société anonyme

Alain Corneau

France — 35 mm — couleurs — 1 h 35 — 1973

Scénario Alain Corneau avec la collaboration de Jean-Claude Carrière. Images Pierre-William Glenn. Musique Clifton Chénier et Michel Portal (séquence du bistrot). Décors Jean-Pierre Kohut Svelko. Montage Marie-Josephe Yoyotte. Production Georges Casati, pour Albina Productions, W.M. Productions et J.F. Gobbi. Distribution Albina de Boirouvray Interprétation

Michel Bouquet (le trafiquant), Roland Dubillard (le garde du corps), Allyn Ann Mac Lerie (l’Américaine), Ann Zacharias (sa fille), Joël Barcelos (le Brésilien), Michel Vitold (le fourgeur), Yves Afonso (son homme de main), Gérard Desarthe (le toxicomane idéologue), Daniel Ceccaldi (le Premier ministre), Francis Blanche, Marcel Imhof, Philippe Clevenot

Au XXIlle siècle (février 2222) un homme des années 1970, maintenu en hibernation, est réveillé et nous conte son aventure. Ganster important qui tenait dans sa main tout le trafic de la drogue sur le territoire français, il voit sa situation bouleversée par le changement de politique de ses maîtres américains qui décident d’intervenir directement. Ils poussent le gouvernement français à autoriser l’usage des drogues, de la marijuana à l’héroïne. Le gangster rejoint un groupe contestataire que la nouvelle situation a fait naître, le Front des Toxicomanes Révolutionnaires, qui milite entre autres « pour la défonce libre et subversive ». De nouveau, ce sera la défaite.