La Fête de Saint Jorgen

Jakov Protazanov

URSS — fiction — 1930 — 1h23 — noir et blanc — muet — intertitres russes sous-titrés en français

Titre original Prazdnik sviatogo iorgena Scénario Yakov Protazanov d’après un roman de B. Bergstedt Image Piotr Ermolov Production Mejrabpomfilm Source La Cinémathèque de Toulouse Interprétation

Anatoli Ktorov, Igor Ilinski, Anatoli Goriounov, Igor Arkadine, Mikhaïl Klimov, Leonod Obolenski, Vladimir Ouralski, Maria Strelkova

Un escroc se fait enfermer dans une église afin de faire main basse sur ses trésors. Mais le comparse qui devait le délivrer est mis en fuite par la police. Par crainte d’être découvert, le héros se déguise en Saint-Jorgen dont on célèbre la fête ce jour-là…

« La Fête de Saint-Jorgen est une double fête : savamment comique et vigoureusement anticléricale. Première surprise, le film commence par un film dans le film : on tourne une vie de Saint-Jorgen commandée par l’église. La monteuse n’ayant pas coupé certains plans de travail, la leçon s’impose d’elle-même : les miracles de la religion ne sont jamais que des mises en scène. Ici Protazanov, refusant de sacrifier à la prétendue “immatérialité” du comique, pratique un cinéma pudovkinien, matérialiste, charnel, réaliste, dont l’éloquence idéologique repose sur la richesse du plan, l’agressivité du cadre, les violences du montage et un étonnant rajeunissement poétique du réel. » Barthélémy Amengual, Les Cahiers de la Cinémathèque, n° 12