L’Eté

Marcel Hanoun

35 mm, noir et blanc, France, 1968

Réalisé en août 68. La distance prise par rapport aux événements de Mai, dans ce film, nous ramène au coeur de l’homme. (M. Hanoun)
Le récit de l’Été s’articule autour de quelques éléments empruntés pour quelques-uns aux événements de Mai 68. La Révolution qui est plénitude, épanouissement des virtualités créatrices dans l’action, ne peut être filmée que par un cinéaste non révolutionnaire, ou névrosé au point de ne pouvoir vivre sans caméra. Le cinéma, du fait même de la distance où son exercice retranche (le cinéma — camp retranché) n’intervient que pour filmer les moments de crise, les phases de dépression. (G. Leblanc. Cinéthique)