Les Epis rouges

Zivojin Pavlovic

35 mm — N et B — 85 mn — 1970 — VOSTA

Titre original Crveno klasje Scénario Zivojin Pavlovic d’après le roman de Ivan Potrc « Na selu  » (A la campagne) Images Milorad Jakgic-Fandjo Musique bandes d’archives Montage Olga Skrigin Décors Dragoljub Ivkov-Jesa Production Viba Film – Ljubljana et FRZ – Belgrade Prix obtenus Grand Prix du Festival de Pula, 1971 – Arène d’or pour la réalisation au Festival de Pula, 1971 – Prix pour le Scénario au Festival de Berlin, 1971 Interprétation

Majda Potokar (Zepa), Rade Serbedzija (Juzek Hedl), Irena Glonar (Tunika), Majda Grbec (Nana), Arnold Tovornik, Angelka Hlebce, Lojze Zupan…

Le film retrace le destin de Juzek Hedl, jeune activiste, autrefois partisan, qui se rend dans un village de Styrie pour racheter la récolte des paysans et persuader ces derniers à adhérer à la coopérative agricole (alias kolkhoze). Après d’apparents succès et de réels échecs, il accomplit la tâche que lui a assignée le parti. Mais l’ironie de la vie est bien méchante : en créant la coopérative agricole « Le Prolétaire de la Styrie », son rêve de partir en URSS pour un perfectionnement politique est sur le point de se réaliser (car la coopérative agricole existe enfin, mais elle n’est nullement le résultat de la persuasion, de bonnes paroles et de la volonté, mais plutôt celui de menaces et de chantages). Bouleversé par cette évidence d’une part et profondément atteint par ses échecs amoureux, de l’autre (il aime la Tunika, la cadette du riche paysan Toplek, cou-che avec la mère, se venge de Zefa et de Tunika en nouant une liaison amoureuse avec la soeur aînée de Tunika, Hana) Juzek tue un homme au moment même où il allait accomplir sa mission sociale, choisissant ainsi, en toute inconscience, et selon les lois non écrites du destin, la souffrance et non la célébrité et les douceurs de la victoire.