Dog Star Man

Stan Brakhage

1961 — 76 min — 16 mm

« D’un côté, il y avait cette masse incompréhensible d’éléments surgissant d’intérêts pour le Surréalisme et l’intervention du hasard que j’appelais la pellicule du « chaos », de l’autre côté il y avait la pellicule « structurée » qui représentait la transformation du rêve rendu accessible à la mémoire éveillée le matin ». (Stan Brakhage)