Les Disparus de Saint-Agil

Christian-Jaque

France — 1938 — 99 min — 35 mm — noir et blanc

Scénario Jean-Henri Blanchon d’après le roman de Pierre Véry Dialogues Jacques Prévert (n’apparaît pas au générique) Image Marcel Lucien André Germain Musique Henri Verdun Montage Claude Nicole WilliamBarache Décors Pierre Schild Son Jacques Hawadier Production Dimeco Productions Interprétation Erich von Stroheim (Walter) Michel Simon (Lemel) Armand Bernard (Mazeau) Robert Le Vigan (l’homme invisible) Serge Grave (Baume) Marcel Mouloudji (Macroy) Jean Claudio (Sorgue) Aimé Clariond (le directeur) Source Pathé Distribution

Au collège de Saint-Agil, trois élèves à l’imagination romanesque, Beaume, Sorgue et Macroy, ont constitué une société secrète dont le but est de partir en Amérique. Lorsque Sorgue disparaît, ses deux camarades pensent qu’il s’est mis en route. Mais dans les couloirs du collège, la nuit, des ombres se promènent…

« Christian-Jaque attira l’attention de la critique par son travail de mise en scène, sa façon de faire naître une sorte de poésie fantastique à partir d’une réalité apparemment banale. Ce film a résisté au temps parce qu’il traduit les impressions que reçoivent les enfants imaginatifs dans l’univers clos d’un collège. »
Jacques Siclier, Télérama, 1988