Depuis qu’Otar est parti

Julie Bertuccelli

France — Belgique — 2003 — 102 min — 35 mm — couleur

Scénario Julie Bertuccelli, Bernard Renucci Image Christophe Pollock Montage Emmanuelle Castro Decors Emmanuel de Chauvigny Son Henri Morelle Production Les Films du Poisson, Arte France Cinéma, Entre Chien et Loup, Studio 99 Interpretation Esther Gorintin (Eka), Nino Khomassouridze (Marina), Dinara Droukarova (Ada), Temour Kalandadze (Tenguiz), Roussoudan Bolkvadze (Roussiko), Sacha Sarichvili (Alexi) Contact Haut et Court, Tel 01 55 31 27 27, Fax 01 55 31 27 28, E-mail info@hautetcourt.com

A Tbilissi, capitale de la Georgie post-soviétique, Ada, jeune fille de 25 ans, survit avec sa mère Marina et sa grand-mère Eka. Dans leur vieil appartement, le moindre geste de la vie quotidienne est difficile, et l’humeur n’est pas toujours au beau fixe. Seules les nouvelles d’Otar, fils adoré d’Eka, sont comme des bouffées d’espoir. A la recherche d’un ailleurs possible, Otar a émigré à Paris. Le jour où il meurt accidentellement, Marina ne peut se résoudre à l’annoncer à Eka. Le mensonge qui s’installe va bouleverser leur existence.