Bonne chance la France !

16 mm — noir et blanc — 1 h 40 — France 1974

Réalisation : Cinélutte

Le film comprend trois parties réalisées entre la mort de Georges Pompidou et l’élection de V.G.E. à la présidence de la République ; Dénonçant l’électoralisme des deux parties en présence, il exalte l’action antipatronnale et anti-révisioniste des grévistes du Crédit Lyonnais et de l’imprimerie Darboy avec, en contre-point, la vie d’un comité de quartier giscardien.