Bona

Lino Brocka

Philippines — 35 mm — couleurs — 1 h 30 — 1981

Scénario Cenen Ramones. Images Conrado Baltazar. Musique Max Jocson. Montage Augusto Salvador. Décor Joey Luna. Production N.V. Productions Interprétation

Naura Aunor, Philip Salvador, Marissa Delgado, Raquel Montésa, Venchito Galvez, Rustica Carpio

« Naura Aunor est considérée comme un phénomène dans l’histoire du cinéma philippin, ayant franchi avec succès l’obstacle de « Metiza » (phénomène d’envahissement des écrans du pays par des actrices blanches). Les films « Kayumanggi » (de « couleur » : c’est-à-dire interprétés par des acteurs philippins) n’ont pas les faveurs des classes sociales aisées, qui ne s’intéressent qu’au cinéma en provenance de l’étranger. Naura est extrêmement populaire parmi les classes sociales modestes, qui voient en elle l’incarnation de leurs désirs secrets. Elle s’est fermement éle-vée au rang de vedette au cours d’une période de bouleversements économiques et d’agitation sociale » (Lino Brocka).