La Belle Endormie

Marco Bellocchio

Italie/France — fiction — 2012 — 1h50 — couleur — vostf

Titre original Bella Addormentata Scénario Marco Bellocchio, Veronica Raimo, Stefano Rulli IMAGE Daniele Ciprì Musique Carlo Crivelli MONTAGE Francesca Calvelli Production Cattleya, Rai Cinema, Babe Films Source Bellissima Films Interprétation

Isabelle Huppert, Toni Servillo, Alba Rohrwacher, Michele Riondino, Maya Sansa, Pier Giorgio Bellocchio, Gian Marco Tognazzi, Brenno Placido, Fabrizio Falco

Le 23 novembre 2008, l’Italie se déchire autour du sort d’Eluana Englaro, une jeune femme plongée dans le coma depuis 17 ans. La justice italienne vient d’autoriser son père à interrompre l’alimentation artificielle qui maintient sa fille en vie. Dans ce tourbillon politique et médiatique, les sensibilités s’enflamment, les croyances et les idéologies s’affrontent.

« Marco Bellocchio, mauvaise conscience de l’Italie (il a dû, faute de financement, renoncer à tourner un film sur les frasques berlusconiennes), met en place quatre destins contaminés par l’affaire. Dans une ambiance d’obscurité, de messes incessantes et d’images télévisées d’archives, Bellocchio dénonce une Italie somnambule, prompte à écouter les conseils de psychanalystes idiots ou les diatribes de Silvio Berlusconi. La mise en scène au cordeau sert admirablement ce sujet volcanique qui cible avec puissance les pères de la nation, le cynisme et les fausses croyances. »

Sophie Grassin, Le Nouvel Observateur, 11  avril 2013