Bangkok Nites

Katsuya Tomita

Japon/France/Thaïlande/Laos — fiction — 2016 — 3h03 — couleur — vostf

Scénario Toranosuke Aizawa, Katsuya Tomita Image Masahiro Mukoyama, Takuma Furuya Musique Young-G, Soi48 Production Kuzoku, Flying Pillow Films, Trixta, Les Films de l’Étranger, Bangkok Planning, Lao Art Media Source Survivance Interprétation

Subenja Pongkorn, Sunun Phuwiset, Chutlpha Promplang, Tanyarat Kongphu, Sarinya Yongsawat

À Bangkok, la rue Thaniya est un lieu de prostitution célèbre, spécialement destiné à une clientèle japonaise. Luck, la star du quartier, y retrouve Ozawa, un ancien client devenu son amant, qui avait disparu. Ils vont tenter de retrouver la force de leurs sentiments aux confins du pays, à la lisière du Laos. Cette quête se heurte sans cesse aux traces, partout présentes, d’un passé colonial dévastateur.

« C’est un film d’amour où les amoureux ne s’embrassent pas: limite jamais franchie des codes du sexe tarifé à ceux du sentiment, et c’est aussi, tout entier, le film de ce baiser qui ne vient pas. S’il vient, il vient après nous, après la fin du film. Et il traverse pays et villes, entre la mégalopole et la campagne thaïlandaise, passe par le Laos. Territoires où le grand décor colonial (le “paradis” sexuel, financier ou narcotique) ne peut pas recouvrir complètement les marques et les traces de l’histoire, pas plus qu’il ne parvient à étouffer les liens hasardeux qui se créent entre les êtres – et qui menacent, à son insu, l’ordre du monde. » Luc Chessel, Libération, 14 août 2016