L’Avocat de la terreur

Barbet Schroeder

France — documentaire — 2007 — 2h17 — couleur

Image Caroline Champetier, Jean-Luc Perréard Musique Jorge Arriagada Montage Nelly Quettier Production Wild Bunch, Yalla Films Source Wild Bunch

Quelle conviction guide Jacques Vergès ? Au départ de la carrière de cet avocat énigmatique : la guerre d’Algérie et Djamila Bouhired. Le jeune homme de loi épouse la cause anticolonialiste, et la femme. Puisdisparaît pendant huit ans. À son retour, Vergès défend les terroristes Magdalena Kopp, Anis Naccache, Carlos et des monstres historiques tels que Klaus Barbie. D’affaires sulfureuses en déflagrations terroristes, Barbet Schroeder suit les méandres empruntés par « l’avocat de la terreur », aux confins du politique et du judiciaire.

« En deux heures d’interviews croisées et de documents exhumés, Barbet Schroeder réussit à raconter un pan entier de ce jeu malicieux avec le secret. Il aurait pu en sortir un documentaire faussement choc. Il a préféré prendre Vergès pour ce qu’il est : un fil rouge, férocement rouge. Celui de quatre décennies d’intérêts géopolitiques et de révoltes flirtant avec la mort. La force du film, devant la brutalité des faits, est de rappeler qu’à bien des égards, les machines terroristes et les machines politiques sont humaines, faites de passions. Schroeder est à son sommet. »

Philippe Azoury, Libération, 18 mai 2007