L’Assassinat de Jesse James par le lâche Robert Ford

Andrew Dominik

États-Unis/Canada/Grande-Bretagne — 2007 — 2h40 — fiction — couleur — vostf

Titre original The Assassination of Jesse James by the Coward Robert Ford Scénario Andrew Dominik, d’après un roman de Ron Hansen Image Roger Deakins Son Richard King, Christopher S. Aud Musique Nick Cave, Warren Ellis Montage Curtiss Clayton, Dylan Tichenor Production Warner Bros., Jesse Films, Scott Free Productions, Plan B Entertainment, Alberta Film Entertainment, Virtual Studios Source Warner Bros. France Interprétation

Brad Pitt, Casey Affleck, Mary-Louise Parker, Sam Rockwell, Jeremy Renner, Sam Shepard

Sa carrière tirant à sa fin, Jesse James prend conscience de l’impossibilité de se mesurer à une armée grandissante de shérifs et d’agents fédéraux. L’un des siens en viendra à le trahir et à le vendre contre une grosse récompense, il le sent bien. Alors, plutôt que d’être pris par surprise, Jesse James décide de préparer sa propre mort.

Brad Pitt Coupe Volpi du Meilleur Acteur Venise 2007

« Le film montre comment un héros de l’Ouest sauvage, fût-il un “brigand bien-aimé”, devient un jour un archaïsme, une icône périmée : il faut le tuer, comme on tue un père, pour que s’instaure la Loi, et il faut un Judas, autant victime que bourreau, pour qu’advienne ainsi le monde moderne. La beauté engourdie de l’image et la dilatation du temps dessinent une sorte de fruste paradis perdu, où Brad Pitt excelle en mythe vivant, et où Casey Affleck sait que l’ambiguïté de Bob Ford ne passe pas par les mots. »

Aurélien Ferenczi, Télérama, 28 décembre 2021

Séances

  • SB sam. 09.07 17:00 Screening accessible to English-speakers En présence de : Adrien Dénouette (critique) Une fin d'après-midi avec Brad Pitt