Résidence Valérie Mréjen

À La Rochelle en 2009, puis à Mireuil en 2010, Valérie Mréjen a prolongé une collaboration étroite et régulière avec le festival. Depuis 2002, date à laquelle nous lui avions rendu hommage, elle a présenté ses films à La Rochelle, au fur et à mesure où elle les tournait, au point que pour nous, elle fait véritablement partie de l’équipe du festival…

Née à Paris en 1969, Valérie Mréjen est diplômée de l’École d’Art de Cergy-Pontoise. Plasticienne, photographe, écrivain, elle multiplie les moyens d’expression pourmieux explorer les possibilités du langage. Ses vidéos et courts métrages sont souvent inspirés de souvenirs, d’événements quotidiens, de détails cruels et burlesques de l’existence, de lieux communs, de malentendus. Elle y mêle divers types de récits rapportés ou vécus qu’elle réécrit et réarrange, avant de les mettre en scène avec des comédiens ou des non professionnels de son entourage. Valérie Mréjen est également l’auteur de trois récits parus aux éditions Allia : Mon grand-père (1999), L’Agrume (2000), et Eau sauvage (2003). Elle vient de terminer le tournage de son premier long métrage de fiction.

Festival 2009
Depuis 3 ans, en partenariat avec le Centre Intermondes, le Festival accueille chaque année un vidéaste en résidence. Pendant son séjour rochelais, il vit le Festival à son propre tempo, multiplie les rencontres, écrit et tourne. Aucune contrainte thématique, aucune figure imposée. Le film est montré l’année suivante au Festival. Après Laëtitia Bourget en 2007, Pierre-Yves Borgeaud en 2008, Valérie Mréjen sera avec nous cette année.