RetourX

English main menu

Jeanne Paturle

 
 

Jeanne Paturle

Jeanne Paturle et Cécile Rousset se sont cognées l'une contre l'autre dans les couloirs sombres de l'ENSAD (l'école nationale supérieure des arts décoratifs de Paris), en 2003. Elles réalisaient alors l'une et l'autre leur film de fin d'études, sous la forme du documentaire animé : « Les yeux fermés », et « Paul ». Plus tard, avec l'intuition que faire des films à deux, ce serait mieux, elles réalisent « Je suis une voix », qui se pose la question de la place de la politique dans nos vies. Quand elles ne découpent pas des bouts de papier, Cécile enseigne les arts visuels dans des écoles primaires, et Jeanne travaille auprès de jeunes en tant qu'éducatrice spécialisée. Pendant 2 ans, elles travaillent dans la même école, celle d'un quartier difficile où elles partagent les interrogations et les difficultés de l'équipe de professeurs. C'est de la rencontre et de l'expérience partagée avec ces jeunes enseignants que nait l'envie du film Le C.O.D. et le coquelicot.

"r"n"r"n

Jeanne Paturle et Cécile Rousset se sont rencontrées à l'ENSAD en 2003. Pendant 2 ans, elles travaillent dans la même école, celle d'un quartier difficile où elles partagent les interrogations et les difficultés de l'équipe de professeurs. De là nait l'envie du film Le C.O.D. et le coquelicot.

"r"n