Terre de la Grande Promesse

Andrzej Wajda

1974 — Pologne — 35 mm — couleurs (Eastrnancolor) — 178 mn — V.O.S.T.F.

Titre original Ziemia Obiecana Scénario Andrzej Wajda, d’après le roman de Stanislaw W. Reymont « La Terre promise » Prises de vue Witold Sobocinski, Ed. Klosinski, W. Dybowski Montage Halina Prugar, Zofia Dwornik Décors Tadeusz Kosarewicz et Maciej Putowski Musique Wojciech Kilar Production P.R.F. Zespol  » X  » et Film Polski Distribution Les Films Molière, Paris. Date de sortie 10 mars 1976, Paris ; 17 février 1975, Varsovie Interprétation

Daniel Olbrychski (Karol), Wojciech Pszoniak (Mozyc), Andrzej Seweryn (Marks), Anna Nehrebecka (Anka), Kalina Jedrusik (Lucy)

Lods à la fin du siècle dernier et au début de celui-ci ; la ville est encore russe. Trois jeunes hommes, un Polonais, Karol, fils d’un gros propriétaire terrien sur le déclin, un Allemand, Marks, fils d’un industriel également au bord de la ruine et un Juif, Moryc, décident de construire leur propre usine : une filature. Lods est déjà entre les mains de gros industriels juifs et allemands tissant coton et laine. Après avoir décidé du lieu d’implantation de leur usine, ils vont s’occuper de rassembler des fonds. Moryc sera plus spécialement chargé de cette tâche. Il fréquente le milieu de la bourse juive et réussit à obtenir des prêts. De son côté Karol recevra une aide de son père, contraint de vendre ses terres. Cependant par sa maîtresse Lucy, Karol apprend que les tarifs de douane vont subir une augmentation sur l’importation du coton américain. Grâce à ce stratagème et au sens des affaires manifesté par Moryc, ils voient leur capital augmenter considérablement. L’usine est construite, inaugurée et mise en route. Le rêve est enfin réalisé. Le mari de Lucy, gros industriel juif, apprend que son épouse se prépare à accoucher d’un enfant adultérin, le vrai père n’étant autre que Karol. Le mari bafoué rend une visite à Karol, mais celui-ci nie, même devant la Sainte Bible. Lucy oblige Karol à le suivre à Berlin pour qu’il connaisse son enfant. Le mari soupçon-neux fait espionner Karol et apprend sa trahison. Il se venge en mettant le feu à l’usine des trois associés. Tout est détruit ainsi que de nombreuses vies humaines. Karol, Marks et Moryc, complètement ruinés mais non découragés, décident de recommencer. Alors Karol, par nécessité financière, épouse la fille d’un riche industriel et à nouveau il se retrouve aux commandes d’une usine. Mais les années passent et l’organisation ouvrière se renforce. Tant et si bien qu’une grève générale paralyse toutes les usines. Karol fait appel à la force armée et donne l’ordre de tirer sur les ouvriers en grève. Des hommes tombent mais un drapeau rouge est porté de mains en mains.