Stico

Espagne — 35 mm — couleurs — 109 mn — 1984

Scénario Jaime de Armiñàn et Fernando Fernàn Grimez Images Teo Escamilla Musique Alejandro Masso Décors Tony Cortés Production Serva Films (Madrid) Interprétation

Fernando Fernàn Grimez (Leopoldo Contreras/Stico), Agustin Gonzalez (Gonzalo), Carmen Elias (Maria), Amparo Bani (Felisa), Manolo Zarzo (Claudio)

Après une longue absence, Leopoldo Contreras, ancien professeur de droit romain, revient à Madrid pour travailler sur quelques textes classiques. Mais il lui reste tout juste de quoi vivre et pour comble de malheur, son appartement est vendu. Ses seuls biens sont donc ses livres de droit auxquels il tient d’ailleurs beaucoup. Une rencontre inattendue avec l’un de ses anciens élèves, Gonzalo Bàrcena, et sa femme, Maria, riche propriétaire d’une exploitation avicole, donne à Don Leonardo — que ses élèves surnommaient Don Leopardo c’est-à-dire Le Léopard — une idée géniale qui le sortira d’affaire : il propose à Bàrcena de devenir son esclave et demande seulement en échange d’être nourri, logé et vêtu. Mais avoir un esclave chez soi n’est pas de tout repos, surtout lorsqu’il est malin et prompt à la répartie. Le professeur Contreras, qui se fait appeler Stico, fait bientôt la loi dans la maison des Bàrcena et qui plus est, il leur est terriblement difficile de s’en débarrasser, en effet, et comme ils auront l’occasion de s’en apercevoir s’il n’y a rien de plus simple que d’acquérir un esclave, en l’an 1985, il s’avère particulièrement difficile de s’en défaire, d’autant plus qu’un contrat scelle le lien entre maître et valet.