Stella polaris

Knut Erik Jensen

Norvège — 1993 — 90 min — 35 mm — couleur

Scénario Knut Erik Jensen Image Svein Krovel Interpretation Anne Krigsvoll (Kvinnen), Ketil Hoegh (Mannen), Eirin Hargaut (Piken), Vegard Jensen (Gutten), Thom Bastholm (Handelsmannen) Production Oslo Film AS Source Institut du Film Norvégien

Un garçon et une fille grandissent dans le nord de la Norvège, au Finnmark, là où brille l’étoile polaire Stella Polaris, le pays du soleil de minuit. Le film raconte l’histoire mouvementée de leurs vies à partir de la deuxième guerre mondiale. Quand les Allemands s’enfuirent du Finnmark en 1944, ils utilisèrent la tactique de la terre brûlée, laissant derrière eux une région en ruine. Les populations locales durent être évacuées vers le sud pendant plusieurs années, et forcées de vivre dans d’anciens camps de prisonniers. A la fin des années quarante, les habitants appauvris recommencèrent peu à peu à vivre et rebâtirent leurs villages. Le film est un poème de la mémoire, quasiment dépourvu de tout dialogue.