Robinsonade ou Mon grand-père anglais

Nana Djordjadze

35 mm — couleurs — 77 mn — 1987

Titre original Robinzonada ili hoy angliskiy Scénario Irakli Kvirikadze Images Levan Paatachvili Musique Enri Lolachvili Décors Vakhtang Rouroua Montage Euri Lolachvili Production Grouzia film (Tbilissi) Prix de la Caméra d’or au Festival de Cannes (1987) Interprétation

Janri Lolachvili, Ninel Tchankvetadze, Gouram Pirtskhalava

Géorgie, 1920, Christopher Hughes est anglais. Alors qu’il travaille à l’installation d’une ligne télégraphique qui doit relier Londres à Delhi, l’ingénieur britannique entre en conflit avec Nestor Nioradze, le chef de la communauté villageoise où il avait installé ses quartiers. Hughes est chassé par les villageois, mais il refuse de partir. Arguant que le roi Georges a acheté « trois mètres de sol anglais » autour de chaque poteau télégraphique, il s’installe au pied de l’un d’eux avec Anna, sa bien-aimée, qui n’est autre que la sœur de Nestor. Au fil du temps les deux hommes se réconcilient. Mais un matin Nestor et Christopher sont mystérieusement abattus. Bien des années plus tard Anna découvre l’assassin et le tue.