Le Rideau cramoisi

Alexandre Astruc

France — fiction — 1953 — 45mn — 35mm — noir et blanc 

Scénario Alexandre Astruc d’après la nouvelle de Barbey d’Aurevilly Image Eugen Schüftan Musique Jean-Jacques Grünenwald Montage Madeleine Bagiau Jean Mitry Son René Lecuyer Production Argos Film Como-Films Source Tamasa Distribution Interprétation

Anouk Aimée (Albertine) Jean-Claude Pascal (l’officier) Jim Gérald (le père) Marguerite Garcia (la mère) Yves Furet (le récitant)

Un jeune sous-lieutenant des hussards, en garnison en province, évoque une étrange aventure. Hébergé chez un vieux couple, il fait la connaissance d’Albertine, la fille de ses hôtes, en tombe amoureux et, après lui avoir fait une cour assidue, en fait sa maîtresse. Mais une nuit, elle meurt dans ses bras…

« Les talents conjugués d’Anouk Aimée et d’Astruc ont marqué la mystérieuse personne d’Albertine d’une passion plus noble, d’un abandon plus éperdu, d’une hauteur plus souveraine, d’un feu plus douloureux, que ne l’avait fait Barbey. De cette histoire, Astruc a fait un très beau morceau de cinéma: le sujet, il l’a sublimé, le style, il l’a épuré au maximum. » Jean-José Richer, Cahiers du cinéma, mars 1953