Le Rebelle

Gérard Blain

35 mm — Couleurs (Eastmancolor) — 105 mn — 1980

Scénario Gérard Blain, André De Baecque. Images Emmanuel Machuel. Musique Catherine Lara. Montage Jean-Philippe Berger. Production Roc / Les Films du Pélican / Audi-trust / Les Films Molière. Distribution Les Films Molière. MaiSon de la Culture de La Rochelle 1981 Interprétation

Patrick Norbert (Pierre), Michel Subor (Beaufils), Isabelle Rosais (Nathalie), Jean-Jacques Aublanc (Alain), Françoise Michaud (Corinne), Alain Jérôme (Jean-Claude), Germaine Ledoyen (Mme Roussel), Monique Gillot (l’assistante sociale), Robert Delarue (le commissaire de police), Maurice Rollet (Chardonnet), Bernard Marcellin (l’inspecteur)

Issu d’un milieu ouvrier, confronté dès son enfance aux duretés et aux injustices de la société, Pierre a choisi de se dérober à une existence médiocre pour ne pas se laisser absorber par les mécanismes d’aliénation du travail et de la consommation. Marginal volontaire, ayant pour seul bien une moto, il agit au jour le jour, fauche à l’occasion pour faire vivre sa jeune soeur qu’il voudrait protéger de ce monde pourri, et pour rétablir l’équilibre entre trop riches et trop pauvres. Sa révolte, instinctive, primitive, est celle d’un idéaliste écorché qui ne souffre aucune compromission. Être solitaire trop culturellement démuni pour savoir formuler sa soif d’absolu, refusant l’engagement politique, jouant à cache-cache avec la police, l’administration et l’assistante sociale, il cristallisera sa rébellion dans un affrontement mortel avec un homme d’affaires homosexuel qui voulait l’acheter.