Quatre journées d’un partisan

Alain Aubert

France — 35 mm — noir et blanc — 1 h 30 — 1975 (inédit)

Scénario Alain Aubert Images Dominique Lefèbvre Musique Gilles Servat Montage Alain Aubert Production U.P.C.B. Interprétation

Arcady, Gilles Servat, René Vau-thier, Anita Aubert

1984. Date-symbole. Au sein d’une tourmente mondiale dont le partisan ne voit et n’entend que les signes, il se veut « en-deçà du vent », en-deçà de la conscience historique. D’un coup de fouet intellectuel et affectif jaillit sa rage. 1988. Date possible vingt ans après. Le réel nouveau est là, que la voix brasse longuement. Enfin «au-delà du vent » (de la Révolution), n’oublions pas que la haine sera le nerf de notre descendance. Telles sont les Quatre journées d’un partisan, sereinement voulu film-poème politique. (Perspectives du cinéma français Cannes 75)