La Proie

Robert Siodmak

États-Unis — 1948 — 95 min — 35 mm — noir et blanc

Titre original Cry of the City Scénario Richard Murphy, d’après le roman The Chair for Martin Rome de Henry Edward Helseth Image Lloyd Ahern Musique Alfred Newman Montage Harmon Jones Decors Lyle Wheeler Interpretation Victor Mature (Candella), Richard Conte (Martin Rome), Shelley Winters (Brenda), Debra Paget (Tina Riconti), Fred Clark (Itn Collins), Betty Garde (Mrs. Pruett), Berry Kroeger (Niles), Tommy Cook (Tony), Hope EmerSon (Rose Given), Roland Winters, Walter Baldwin, June Storey Tito Vuolo Production Century Fox (Sol C. Siegel)

Le gangster Martin Rome, blessé par balles, est hospitalisé. Hors de danger, il subit un interrogatoire en règle mené par l’inspecteur Candella, un ami d’enfance, qui le soupçonne fortement d’être à l’origine d’un vol crapuleux de bijoux : la victime a été atrocement torturée et étranglée. L’assassin était accompagné d’une femme et Candella pense alors à Tina, l’amie de Martin. Martin nie en bloc. Echappant à la surveillance de ses gardiens, il se rend chez Niles, un avocat véreux, et découvre dans le coffre-fort de celui-ci les bijoux volés.