Possession du condamné

Géraldine Fuster

Belgique — 1977-78 — 11 mn

Le film se déroule à la manière d’un cérémonial. Une prison, des pierres, une humidité pesante. Des hommes frustrés de la vie, oppressés par les murs qui les enserrent. Des liens qui les unissent dans leur solitude. Parmi eux, un jeune assassin. De l’ombre naît la lumière à travers le rite lent de l’amour avant la mort. L’amour, la haine, la violence, la douceur, la faiblesse, la joie, la tristesse. Dernière aube d’amour éclatant en un départ vers l’infini.