La Partie basse

Franco Barbero, Claudio Galigari

Italie — 1978 — 70 mn

Titre original La Parte bassa

Le titre du film renvoie explicitement aux travaux de Bataille : le négatif à l’oeuvre dans une société. Il s’agit ici du mouvement des émarginati ; mise en cause de la société italienne par un groupe de squatters milanais. Le film est construit en trois mouvements : Le premier mouvement est un reportage sur la manifestation qui a suivi la mort de l’anarchiste Pinelli, manifestation où l’extrême-gauche toute entière était encore présente. Le second mouvement, qui constitue le corps même du film, est un très long interview du groupe de jeunes autonomes milanais du collectif « el Panettone ». Le dernier mouvement « met en scène » l’investissement joyeux de la ville par le groupe interviewé.