Le Miroir

Erden Kiral

Turquie/RFA — 35 mm — couleurs — 88 mn — 1984

Titre original Ayna / Der Spiegel Scénario Erden Kiral, d’après le roman de Osman Sahin Images Kenan Ormanlar Musique Brynmor Jones Décors Nikos Perakis Montage Agape Dorstewitz Production Von Vietinghoff Filmproduktion GmbH/ZDF/Channel Four Interprétation

Nur Sürer (Zelihan), Suavi Eren (Necmettin), Hikmet Celik (Kücük Aga), Nikos Skiadas (Aga), Vasilis Tsaglos, Vera de Ludi

Dans un petit village, Zelihan et Necmettin vivent de façon misérable au service d’un seigneur féodal. Le jeune couple, qui partage la cabane avec un boeuf, dépend entièrement d’Aga, le seigneur qui leur procure le travail et le toit qui les protège des saisons et des événements naturels. Au beau milieu de cette situation de misère et de solitude, Kücük Aga, le frère cadet d’Aga, essaye de conquérir la belle et jeune Zalihan. Mais la femme n’a jamais appris à avoir ses propres sentiments et à les exprimer : « penser est un dommage pour l’âme et pour l’esprit », lui enseigne son mari. Kücük Aga lui donne de l’argent, quelque chose qu’elle n’a jamais possédé. Son état d’épouse lui interdit cependant de l’accepter et, effrayée, elle fuit. Mais les rencontres se succèdent : la deuxième fois, Zalihan est pétrifiée et dans un état de confusion totale ; la troisième fois, elle est déjà ensorcelée. Kücük Aga lui a tendu un petit miroir dans lequel elle voit son visage troublé, épouvanté; confus. Elle accepte l’argent cette fois. Mais Necmettin, qui ne possède rien d’autre que son honneur et sa femme et, par conséquent, n’a rien à perdre, ne voit pas d’autre solution que d’éliminer son adversaire. Mais le mort ne le laisse pas tranquille : enseveli dans la cabane, sous le boeuf, l’esprit de Kücük Aga poursuit la femme à travers le comportement inquiet de l’animal. Zalihan est agitée, épouvantée. Elle ne se donne plus à son mari. Mais un jour, surmontant sa peur, elle caresse le boeuf sous les sabots duquel repose Kücük Aga. Et pour Necmettin, la seule façon de se libérer de cette humiliation est de tuer également le boeuf.