Le Mariage de Babylas

Ladislas Starewitch

France — 1921 — 15 min — 35 mm — couleur par virage et teintage

Production Ladislas Starewitch Avec Nina Star Source Collection Martin Starewitch, Paris

Interrompre le mariage de ses poupées préférées pour aller se coucher est bien cruel : la petite fille emporte dans son sommeil le regret du mariage manqué de son singe Babylas: mais le dieu des songes supplée à sa défaillance. Voici que tous les jouets de la petite fille – poupard, singe, poupées – s’animent.

« M. Starewitch met à l’écran, avec un subtil jeu de nuances animées, des marionnettes, mais en retenant cette loi du cinéma que “le sentiment de la réalité est, ici, nécessaire à l’émotion”. C’est pourquoi ses marionnettes semblent vivantes : singe, nègres, poupées, insectes… »
Léon Moussinac, Le Crapouillot, 1er décembre 1922