Lina Braake

Bernhard Sinkel

RFA — 35 mm. Couleurs. 'I h 25.1975. Inédit en France. V.O.S.T.F.

Scénario Bernhard Sinkel. Images Alf Brustellin. Musique Joe Haider. Production B. Sinkel/WDR. Distribution Filmverlag der Autoren (Münich) Interprétation

Lina Carstens, Fritz Rasp, Herbert Bötticher, Erica Schramm

A 82 ans, Lina Braake perd son appartement, car l’immeuble où elle habite, acheté par une banque, va être démoli. Elle doit aller contre son gré dans un asile de vieillards. Là, au milieu de la passivité établie, elle va trouver un complice qui lui redonnera goût à la vie en lui permettant de monter une vengeance gentille mais satisfaisante contre la banque. Film tendre et douloureux, réalisé avec classicisme et malice, il dégage l’idée qu’un pseudo-bonheur est toujours possible si on a la force de réparer pour soi la réalité. CEuvre désanchantée, très caractéristique d’un pays qui a peur des solutions…