Intrigues

Clarence Brown

États-Unis — fiction — 1928 — 1h36 — 35mm — noir et blanc — intertitres anglais — vostf

Titre original A Woman of Affairs Scénario Bess Meredyth, d’après le roman The Green Hat de Michael Arlen Image William Daniels Montage Hugh Wynn Production MGM Source Photoplay Productions Interprétation

Greta Garbo (Diana)
John Gilbert (Neville)
Lewis Stone (Hugh)
John Mack Brown (David)
Douglas Fairbanks Jr (Geoffrey)
Hobart Bosworth (Sir Holderness)
Dorothy Sebastian (Constance)

Diana Merrick est depuis toujours amoureuse de Neville, un ami d’enfance. Elle espère l’épouser mais le père de Neville, hostile à l’exubérance de la famille Merrick, s’y oppose. Quelques années plus tard, Diana se résigne à prendre pour époux un ami de son frère, qui se révèle être un escroc…

« Humaine, chevaleresque jusqu’à la mort, troublante, Greta Garbo est tout simplement admirable et, encore plus que dans La Chair et le Diable, la complicité amoureuse et artistique qui l’unit à John Gilbert éclate tout au long de ce film tragique et sulfureux. »
Patrick Brion, Garbo, Ed. du Chêne, 1985

« Tout avait pourtant été tenté pour dissuader Hollywood de porter à l’écran le roman à sensation de Michael Arlen, Le Chapeau vert. Mais la MGM a fini par remporter la partie au terme de deux années de négociations. Certes, le titre, le nom des personnages, et même l’histoire ont été modifiés mais l’industrie du cinéma tient quand même là son adaptation. Il s’agit peut-être de la plus belle composition de Garbo dans un film muet, à nouveau aux côtés de John Gilbert et sous la direction de Clarence Brown. Dans un second rôle, on aperçoit le jeune Douglas Fairbanks Jr qui se souvient avoir dû, à 18 ans, jouer les intermédiaires entre Garbo et Gilbert, dont la liaison allait à vau-l’eau. » Kevin Brownlow