In the Wake of a Deadad

Andrew Kötting

Grande-Bretagne — 2007 — 61 min — couleur

N’aie pas peur de la mort / de la vieillesse / et de ton cercueil qui viendra te manger / n’aie pas peur / de la mort / Naa
Ce poème de Richard Brautigan ouvre le film d’Andrew Kötting. C’est une puissante et inquiétante réflexion sur la mort de son père comme le souligne le titre par cette jolie et maligne accolade : Deadad. Un voyage rempli de souvenirs intimes, d’histoires cachées, qui parlent autant de la perte que de retrouvailles. Tout au long de ce voyage, Andrew Kötting transporte deux énormes silhouettes gonflables à l’effigie de son père et de son grand-père. Comme de gigantesques pierres tombales, ils visitent ensemble les endroits clés qui ont marqué leur vie. In the Wake of a Deadad est un étrange road-movie à la fois comique et mélancolique, un autel à la mémoire du père qui explore les limites du système patriarcal et exorcise une relation difficile.